Entreprises et talents d’artistes: des collaborations très performantes!

Grâce et au delà du mécénat culturel, les collaborations entre artistes et entreprises s’avèrent déboucher sur de réels enjeux positifs à caractères multiples.

Une coupure du New-York Times, une vieille Cadillac rouge, des plaques de taxi jaune avec des reflets de surface forment un kaléidoscope proche de cette mégalopole cosmopolite. #art #provence #ayniart.
New-York. Adeline Dutel. ©2016 AyniArt.
Un cheval noir aux courbes persannes à la peau mouchetée de grains, sa petite tête est fière. #art #provence #ayniart.
Cheval noir. Athena Jahanthig. ©2016 AyniArt.

Si l’on se préoccupe du mot « bénéfice » en son sens étymologique, il signifie « faire le bien ».

Effectivement, être motivé par la diversification et la pérennisation de son entreprise c’est aussi être amené à construire dans la performance sans en délaisser la force majeure substantielle: l’Humain.

Investir dans les créations d’artistes, c’est proposer au dynamisme de son entreprise des pistes de réflexions, des perspectives d’innovation mais aussi encourager la cohésion à l’intérieur de sa propre structure.

 

Collaborer avec des créateurs et/ou mettre en avant leur singularité c’est encourager également de recentrer l’Humain au sein même des possibilités de développement et en assouvir son besoin d’originalité afin de se démarquer de la concurrence.


Sur un fond blanc recouvert de signatures "Agostini" en jaune, rouge, et vert le casque AGV du pilote, semblant en relief brille de mille feus
Agostini. Adeline Dutel. ©2016 AyniArt.

Si promouvoir les créations d’artistes vivants permet des avantages fiscaux non négligeables, il ouvre aussi l’horizon à des potentiels de développement et des améliorations des services et des biens en favorisant de nouveaux échanges et une attractivité différente.

Les entreprises qui acquièrent des œuvres originales d’artistes vivants, peuvent déduire du résultat imposable de l’exercice d’acquisition et des quatre années suivantes par fractions égales, une somme égale au prix d’acquisition.

 

La déduction ainsi effectuée au titre de chaque exercice ne pouvant excéder la limite de 0,5% du chiffre d’affaires.


Le buste dénudé d'un femme africaine les cheveux plaqués en arrière avec son regard apaisé et sa parure en métal autour du cou.
Swazi. Melko. ©2016 AyniArt.

 

Comme il est de notoriété publique que les grands groupes investissent dans les talents d’artistes, il est aussi facile de faire le constat que l’Art comme outil de communication et de promotion fabrique des adeptes de succès.

Et l’on y voit ainsi l’Art comme atout de conciliation, de performance, comme atout « charme », comme atout de développement aux nombreux facteurs financiers et Humains.


Plus d'informations ici.

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0

 
+33 (0)9 51 28 52 57


Découvrez notre newsletter