Et l'espace fera de moi un être humain d'Eric Bourret. Photographier les paysages autrement.

Le photographe contemporain Eric Bourret offre à voir les paysages des régions méditerranéennes sous un nouveau jour grâce à la maîtrise d'une technique photographique singulière.

Nous regardons le ciel de nuit sur fond noir avec des nuages formant un tourbillon, une lune au centre éclaire cette surface ressemblant à un vieux cuir d'éléphant. #Provence#Art#AyniArt.
Ciels, tirages pigmentaires sur papier baryté montés sous diasec 145 x 175 cm, contrecollés sur aluminium dibond, châssis affleurant en bois teinté noir ciré de 6 cm © Eric Bourret - 2010
Dans un bleu profond, une mer très calme, une ligne d'horizon sombre et un ciel un peu plus clair on imagine que la nuit est proche, cet ensemble de bleus denses et profonds dégagent beaucoup de sérénité.#Provence#Art#AyniArt.
Marines, tirages pigmentaires sur papier coton arches 140 x 170 cm contrecollés sur aluminium dibond. Encadrement en bois teinté noir © Eric Bourret - 2014

Le photographe Eric Bourret parcourt depuis plusieurs années la région Provence, Alpes et Côte d'Azur pour en capturer les paysages. De la montagne à la mer ce passionné de marche, "artiste marcheur", comme il aime se définir, emporte son appareil de photo au gré de ses excursions dans l'Himalaya, à Venise mais également au massif de la Sainte- Victoire ou bien dans les Alpilles.

Pour Eric Bourret la marche est une dimension à part entière de son travail. Ses œuvres sont conçues de manière conjointe entre l'acte de la marche et celui de la photographie.


Série Venise avec la technique de supperposition de plusieurs prises de vues sur le même négatif l'image apparaît tremblée tout en tons de gris sur une mer d'huile trois pieux de bois servant d'amarres pour les gondoles de Venise.#Provence#Art#Ayniart.
Venise, tirages pigmentaires sur papier coton arches 60 x 75 cm contrecollés sur aluminium, châssis affleurant en bois teinté blanc de 4 cm © Eric Bourret - 2013

Au milieu de ces décors naturels, l'artiste pose son appareil et prend des photographies en multipliant, sur le même négatif, les vues d'un même paysage.

Les résultats de ses expérimentations sont surprenants. Les paysages se fondent et se confondent. Les panoramas deviennent flous et il est difficile de distinguer les lieux de prises de vues.
Les images ainsi réalisées s'apparentent plus à des textures qu'à de véritables scènes de nature dans lesquelles les sujets ne sont presque pas reconnaissables.


Toujours série Venise, amarres en plus gros plan mer et fond horizon dans un dégradé de gris image tremblée.#Provence#Art#AyniArt.
Venise, tirages pigmentaires sur papier coton arches 60 x 75 cm contrecollés sur aluminium, châssis affleurant en bois teinté blanc de 4 cm © Eric Bourret - 2013

L'exposition Et le ciel fera de moi un être humain au musée Ziem de Martigues présente une partie récente de l'oeuvre d'Eric Bourret de 2005 à 2015.
On y retrouve des photographies en moyens et grands formats qui présentent toutes une esthétique de couleurs monochromes, de tons gris ou pastels.
Plusieurs séries rendent compte de sujets similaires telle Venise, qui expose plusieurs photographies des célèbres amarres de la ville italienne.


Troisième image  de la série Venise toujours la mer et le ciel se confondant dans des dégradés de gris image douce ave les amarres en bois, floutées par la superposition des vues.#Provence#Art#AyniArt.
Venise, tirages pigmentaires sur papier coton arches 60 x 75 cm contrecollés sur aluminium, châssis affleurant en bois teinté blanc de 4 cm © Eric Bourret - 2013

La scénographie épurée et sombre du lieux convient particulièrement à ces travaux qui représentent des perspectives épurées.
Dans cette exposition, l'artiste offre une vision nouvelle des paysages. Il invite le spectateur à se pencher sur les textures, la pureté que nous offre la nature à travers son travail plastique.

Après Toulon et Arles, l'exposition " Eric Bourret -Photographies- 2005-2015. Et l'espace fera de moi un être humain" se tient du 14 octobre 2015 au 28 février 2016 au musée Ziem de Martigues.


Écrire commentaire

Commentaires : 0

 
+33 (0)9 51 28 52 57


Découvrez notre newsletter