Le Street Art pour dénoncer les incivilités liées à l'handicap.

Dans le cadre d'une performance de rue originale un artiste Marseillais a trompé les automobilistes Phocéens afin de les sensibiliser d'avantage au statut des handicapés et aux règles à respecter.

A la nuit tombée vue sur une voiture stationnée dans une ruelle marseillaise, sur un emplacement réservé aux handicapés. Quand le conducteur valide, sort de son véhicule un slogan illumine le mur: "L'incivilité est-elle un handicap"?P. Echaroux & JC Pièri
L'incivilité est-elle un handicap? Philippe Echaroux & JC Piéri. Marseille.
Autoportrait de Philippe Echaroux sur fond de ciel gris-bleu, le photographe a les yeux levés vers le ciel, la tête légèrement penchée, et tient un appareil photo à hauteur de visage dont le flash est allumé.
Philippe Echaroux by Philippe Echaroux

Le street artiste Philippe Echaroux, accompagné de son acolyte vidéaste JC Piéri, s'est posté rue Aldebert à Marseille à côté d'une place de stationnement réservée aux handicapés, afin de guetter les automobilistes se garant à cet emplacement.
Une fois sortis de leur véhicule, les conducteurs indélicats se retrouvent nez à nez avec le message " L'incivilité est-elle un handicap?" sous forme de graffiti lumineux.
Les réactions sont alors diverses: il y a ceux qui sont gênés et repartent en s'excusant, et ceux qui disent qu'ils n'en ont " que pour 2 minutes".

Par le biais de cette performance enregistrée dans la vidéo de JC Piéri (lien sur l'autoportrait), Philippe Echaroux compte faire évoluer les mentalités et les comportements de certaines personnes:


"Painting with lights"  by Philippe Echaroux. Fort Saint-Jean. Marseille.
"Painting with lights" by Philippe Echaroux. Fort Saint-Jean. Marseille.

" Nous avons réalisé cette vidéo de nuit pour que le graff puisse être parfaitement vu. Mais aussi parce que dans la ruelle mal éclairée que nous avions choisie, les automobilistes pensent pouvoir agir en toute impunité", expliquait Philippe Echaroux à l'Obs.
Cet ancien éducateur spécialisé travaillant dans le monde du handicap souhaitait d'avantage sensibiliser les gens que les réprimer.
Philippe Echaroux n'en est pas à son coup d'essai et enchaîne les projets marquants et innovants. Ce photographe autodidacte est le créateur d'un nouvel art qu'il appelle "Painting with lights" une forme de Street Art 2.0.
Il projette des portraits ou des messages dans l'espace public (rue, façades, arbres...), à l'aide d'un projecteur simplement posé sur un muret ou tout ce qui lui passe sous la main.


Sur un bout de carton aux bords déchirés un slogan en peinture bleue claire avec quelques coulées dit: Life is wonderful série de Philippe Echaroux sur la mise en valeur de l'handicap.
Life is wonderful by Philippe Echaroux.

Il avait déjà abordé la question du handicap avec son projet photo "Life is wonderful", une série photographique mettant en scène des personnes atteintes d'un handicap qui ont décidé de ne pas baisser les bras et de vivre leur vie tout en faisant face aux tracas de leur condition.



N'hésitez pas à faire un tour sur le site officiel de l'artiste, avec ses performances de photographies et de street art.
www.philippe-echaroux.com


Écrire commentaire

Commentaires: 0


Découvrez notre newsletter